This is adsence

ppda-apda_flash_back01Lundi 16 avril à 20:35, France 3 diffusera le premier numéro de “Flash-Back”, un nouveau magazine qui remonte le temps, proposé par Arnaud et Patrick Poivre d’Arvor. Flash-Back revient en images sur certains événements – attentats, catastrophes naturelles, accidents, crises sanitaires – qui ont profondément marqué notre mémoire collective. S’appuyant sur des images d’archives et des témoignages, Patrick Poivre d’Arvor revient sur ces histoires fortes et remonte le fil des événements minute par minute pour comprendre ce qui s’est réellement passé.

Pour la première émission, la canicule de l’été 2003 et la prise d’otages du vol Alger-Paris en 1994 seront au sommaire. Ce sont deux événements qui ont marqué les Français.

La Canicule de 2003 : un été meutrier
Nous sommes le lundi 11 août 2003 à Paris. Depuis maintenant plus d'une semaine, une vague de chaleur sans précédent frappe une France en vacances. Equipes de secours, pompiers, médecins se retrouvent confrontés à une situation inhabituelle. Rapidement, les services d'urgence sont débordés, et les morts commencent à s'accumuler... Dans les hôpitaux, médecins et personnel administratif livrent un combat inégal. Jour et nuit. Sans relâche. Et seuls. Car le gouvernement est lui aussi en vacances...

De sanitaire, la crise devient funéraire. Les pompes funèbres sont à leur tour dépassées. À la fin du mois d'août, la France compte ses morts : la canicule vient de faucher près de 15 000 personnes.

Alors, pourquoi n'a-t-on pas su éviter ce drame ? Pour quelles raisons les premiers signaux d'alarme n'ont-ils pas été entendus ? Qu'a révélé de notre société ce tragique épisode ?

La prise d'otages du vol Alger-Paris : 54 heures d'angoisse
Lundi 26 décembre 1994. 17h12. Aéroport de Marignane. Le GIGN, le groupe d'élite de la Gendarmerie, donne l'assaut à l'Airbus d'Air France, Alger-Paris, pris en otage depuis trois jours par des terroristes ultra-déterminés et qui ont déjà abattu trois passagers. Pendant dix-sept longues minutes, les grenades explosent et les tirs fusent. Dans l'avion, couchés à terre, les 161 passagers et les 12 membres d'équipage voient la mort se profiler... Quand, à 17h29, c'est la libération.

Le commando est abattu et tous les passagers sont sains et saufs. Un succès vécu en direct par la France entière et qui met fin à 54 heures d'angoisse.

Mais pourquoi cet avion français a-t-il été pris pour cible à Alger par le GIA, le Groupe Islamique Armé ? En pleine guerre civile algérienne, le gouvernement français à Alger et Air France ont-ils suffisamment mesuré les risques ? Comment ce commando est-il, malgré les mesures de sûreté, monté à bord de l'Airbus ? Enfin, quelles leçons ont été tirées de cette prise d'otages ?

Grâce à des témoignages inédits, des images exclusives et des reconstitutions en 3D, "Flash Back" revient sur ces histoires fortes racontées par Patrick Poivre d'Arvor. Chaque épisode de "Flash Back" remonte le fil des événements, minute par minute, pour comprendre ce qui s'est réellement passé.