“Une famille formidable” : Bernard Le Coq explique pourquoi il a souhaité quitter la série de TF1

Mis en ligne par mercredi 31 octobre 2018 403
“Une famille formidable” : Bernard Le Coq explique pourquoi il a souhaité quitter la série de TF1

Après plus de 25 ans de bons et loyaux services, Bernard Le Coq a décidé de tirer sa révérence. Il revient avec émotion sur cette nouvelle saison – ô combien mouvementée ! – et explique les raisons de son choix, guidé par la disparition de son ami Joël Santoni en avril dernier, « père » d’ « Une famille formidable ».

A peine débarquée de Rio, Catherine annonce à Jacques sa décision de divorcer. Comment réagit-il ?

Jacques est abasourdi ! Pour une fois qu’il n’a rien fait ! Voilà huit mois qu’ils ne se sont pas vus et donc… pas disputés ! Incrédule, il cherche en vain à comprendre quelle mouche l’a piquée lors de son tour du monde pour voir les enfants. Une chose est certaine : cette longue période de séparation a été fatale pour leur couple. Catherine est en quête d’indépendance et Jacques se remet en question, même s’il sait pertinemment que leurs routes se sont éloignées depuis longtemps. Pour autant, il n’a qu’une idée en tête : reconquérir sa femme par tous les moyens. Jacques refuse de divorcer ! A titre personnel, cette nouvelle facette de mon personnage, plus grave, fut très intéressante à jouer car il y a de la profondeur dans cet homme qui refuse de voir la vérité en face : sa longue histoire d’amour avec Catherine appartient désormais au passé.

Comme toujours, la famille est appelée à la rescousse !

La tribu demeure toujours l’ultime rempart lorsque tout va mal et là, elle va avoir fort à faire ! Audrey et Julien, qui ont décidé de quitter Rome, sont revenus vivre sous le toit familial et José, bouleversé par la situation, a délaissé momentanément sa boulangerie à Lisbonne pour soutenir le clan. Quant à Frédérique, sa vie est désormais à Londres, au grand désespoir de Nourredine, qui voit sa femme le week-end en coup de vent. En quête d’indépendance, Julien s’associe avec Sylvain pour ouvrir une trattoria. Perturbé par les ennuis de sa mère, Nicolas est en manque d’inspiration et n’arrive plus à peindre. Toute la tribu est ébranlée par la décision de Catherine, mais personne ne semble pouvoir la faire changer d’avis…

Jacques soupçonne Florence, la nouvelle amie de Catherine, de ne pas être étrangère à sa décision…

Au départ, Jacques cherche des responsables et il est effectivement convaincu que cette femme, par ailleurs avocate, a aiguisé un couteau pour mieux lui planter dans le dos. Il est persuadé que sa femme est sous son influence depuis leurs cinq semaines passées ensemble au Brésil, alors que Catherine était allée rendre visite à Jérémy et Héléna. Il la voit comme un gourou dont l’emprise pourrait s’avérer fatale.

Divorce ou pas, la situation se complique beaucoup lorsque Catherine est recherchée par la police…

C’est le coup de grâce ! Accusée de détournement de fonds publics, elle est sous le coup d’un mandat d’arrêt et elle est emmenée manu militari par les forces de l’ordre. Sous le choc, personne ne réalise encore ce qui va se passer. Comme d’habitude, la famille va faire front, mais les mois à venir s’annoncent compliqués. Le temps s’arrête. La procédure de divorce est en suspens. La détention provisoire de Catherine se prolonge et elle risque jusqu’à dix ans de prison. Jacques doit alors composer avec Florence pour faire innocenter sa «Sainte-Catherine» tandis que les petits font bloc autour de leur mère.

La fin d’une longue et belle aventure

Cette nouvelle saison est aussi la dernière pour vous. Pourquoi avez-vous décidé de quitter la série ?

C’est une décision purement affective. J’ai toujours clamé haut et fort qu’Une famille formidable était l’œuvre de Joël Santoni. Lorsqu’il nous a quittés au printemps dernier, il a laissé un grand vide. Ce fut un coup terrible pour toute l’équipe. Nous étions très proches et je suis encore très affecté par sa disparition. Cette saison encore, il avait donné son impulsion, malgré la maladie. Sans lui, je ne vois plus l’avenir de cette fiction. Par amitié, admiration et respect envers lui, je souhaite conclure cette série sereinement. C’est la fin d’une longue et belle aventure et je n’en garde que des souvenirs merveilleux avec Anny, qui restera toujours «Ma grande». Nous avons partagé trente ans de vie conjugale télévisuelle et notre amitié est profonde. Les petits me manqueront aussi. Je me réjouis à l’idée de les voir voler de leurs propres ailes.

Avez-vous un message à adresser aux téléspectateurs ?

Je souhaite les remercier pour leur fidélité qui ne s’est jamais démentie au fil des années. Cette famille, c’était la nôtre, c’était aussi la leur. Dire «stop» est toujours difficile. J’ai conscience que le public, qui se retrouvait dans cette tribu si attachante, va être triste. Pour autant, cette ultime saison tient toutes ses promesses et permet, selon moi, de boucler la boucle en toute sérénité.

© 2018 Les coulisses de la télévision - Jean-Marc VERDREL