vendredi 19 octobre 2018

Hongrie : tensions maximales au cœur de l'Europe, ce soir dans “Enquête Exclusive” sur M6

Mis en ligne par dimanche 8 avril 2018 1255
Hongrie : tensions maximales au cœur de l'Europe, ce soir dans “Enquête Exclusive” sur M6

Bernard de la Villardière vous donne rendez-vous à 23:05 sur M6 ce dimanche 8 avril pour un nouvel inédit du magazine “Enquête Exclusive” qui aura pour thème cette semaine : Hongrie : tensions maximales au cœur de l'Europe.

Située au cœur de l'Europe, riche d'une longue histoire et d'influences diverses, la Hongrie est aujourd'hui le pays le plus fermé de l'Union Européenne. Un véritable état « barbelés » qui a fermé toutes ses frontières suite à la crise migratoire. A l'été 2015, une immense vague de migrants (100 000 personnes) ont fui le Moyen-Orient. La plupart sont Syriens. Chassés par la guerre, ils souhaitent rejoindre l'Allemagne, la France ou l'Angleterre. Sur leur route, la Hongrie leur barre la route. Contre l'avis de Bruxelles, Viktor Orban, le Premier ministre hongrois, érige un mur à la frontière avec la Serbie. Et la Hongrie, pourtant l'un des berceaux de la culture européenne, sombre dans la peur de l'autre.

Les équipes d'Enquête Exclusive se sont rendues à la frontière, désormais infranchissable. Sur des dizaines de kilomètres, des barbelés équipés de caméras thermiques, des haut-parleurs perchés sur des miradors qui diffusent des messages hostiles aux étrangers, dans toutes les langues. Nuit et jour, une brigade de miliciens armés, créée et formée militairement par les autorités du pays, patrouille le long de la frontière. Impossible pour un migrant d'entrer en Hongrie illégalement.

Aujourd'hui, les migrants sont de plus en plus rares en Hongrie. Mais pour Victor Orban, ils restent une menace et sa politique est plus que jamais axée sur la lutte anti-immigration. Dans le pays, les discours xénophobes sont partout. On les entend à la télévision, dans des clips payés par le gouvernement ou dans des émissions consacrées entièrement au sujet. Et même dans les manuels scolaires, récemment révisés. Parallèlement, la parole des mouvements d'extrême droite se libère. Des groupuscules de crânes rasés défilent en toute liberté dans les rues de Budapest, la capitale.

En face, les opposants sont démunis. Beaucoup envisagent de quitter le pays, ne supportant plus cette nouvelle atmosphère de repli sur soi et de rejet de l'étranger qui sévit en Hongrie.

Nos équipes ont aussi rencontré Csanad Szegedi, ancien vice-président du parti néo-nazi Jobbik (deuxième parti du pays), dont la vie a basculé lorsqu'il a découvert, par hasard, qu'il était d'origine juive et que sa grand-mère était une rescapée d'Auschwitz. Aujourd'hui, c'est un homme plus tolérant et ouvert aux autres.

Alors que les élections nationales se déroulent ce dimanche 8 avril, donnant l'actuel Premier ministre largement vainqueur, ce documentaire dresse un portrait sans concession de la Hongrie d'aujourd'hui.

© 2018 Les coulisses de la télévision